Bienvenue sur le site du groupe socialiste
au conseil départemental du Pas-de-Calais
L'Actualité du groupe

Journée nationale des aidants : les mesures du Département du Pas-de-Calais

Ce 6 octobre, Journée nationale des aidants, est l’occasion de souligner les points forts de la mise en œuvre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement par le Département du Pas-de-Calais, validée lors de la dernière séance plénière.

La Majorité de Gauche reste très attachée au maintien à domicile des personnes âgées, ce qui nous engage à accompagner les associations d’aide à domicile, à favoriser l’adaptation des logements et à conforter la télé-alarme. L’enjeu est également aujourd’hui d’agir positivement pour tous ces aidants qui accompagnent au quotidien un proche, une personne malade, âgée ou handicapée.

Vous pouvez télécharger le PDF de ce document en cliquant ici.

journee-nationale-des-aidants-departement-pas-de-calais

Publié le 6 octobre 2016.

Résumé de la plénière des 26 et 27 septembre 2016

De très nombreux sujets liés au développement des territoires et à la qualité de vie des habitants ont été vus lors de cette séance plénière. « Près de chez vous, proche de tous », le choix de la Majorité de Gauche est de faire du Département la collectivité de la proximité et du quotidien. Voici quelques décisions votées qui en sont l’illustration.

resume-pleniere-sept-2016-p1

resume-pleniere-sept-2016-p2

resume-pleniere-sept-2016-p3

resume-pleniere-sept-2016-p4

Publié le 5 octobre 2016.

Le Conseil départemental : la collectivité de la bienveillance

En septembre, il n’y a pas que la rentrée scolaire ! Michel Dagbert, Président du Département du Pas-de-Calais, enchaîne actuellement les sorties et rendez-vous. Ce vendredi 11 septembre, c’est avec la presse qu’il a échangé à Arras. Si les sujets d’actualité ont naturellement rythmé la conférence (réfugiés, élections régionales, contexte de la politique nationale, etc.), le Président a tenu à centrer le débat sur la collectivité qu’il dirige. Extrait de son discours :

 

« Ces six années doivent permettre au Pas-de-Calais de compter dans le paysage institutionnel et politique de notre Grande région, de notre pays. La réforme territoriale, la répartition des compétences, les enjeux des territoires, la raréfaction de l’argent public nous invitent à réinterroger nos politiques. Nous continuerons avec méthode et dans la concertation à poser les nouvelles bases de nos interventions, nous consoliderons la relation avec les citoyens, avec les communes, avec les intercommunalités, avec la Grande région, avec le monde associatif, celui de l’entreprenariat, avec tous les acteurs de terrain. Nous continuerons également à réclamer au Gouvernement la prise en compte des spécificités du Pas-de-Calais et des Départements, en particulier en matière de compensation de l’augmentation des allocations individuelles.

Dans tous les cas, ces six années doivent aussi nous donner l’occasion d’améliorer les réponses aux attentes de nos concitoyens, de moderniser nos approches et de simplifier toujours la réponse que nous apportons aux besoins des habitants et des territoires. Comme j’ai pu le dire lors de notre rencontre des vœux, je souhaite que le Conseil départemental soit la collectivité de la bienveillance, celle qui place au cœur de ses préoccupations et de son action l’Humain. C’est tout l’esprit du travail auquel je participe activement autour d’une approche renouvelée du développement social. C’est tout l’esprit des travaux que j’ai initié avec l’exécutif départemental pour qu’ensemble nous écrivions la feuille de route de ce mandat.

Nos fondations sont solides. Notre situation financière reste saine même si nous devrons conserver une vigilance continue pour ne pas obérer nos capacités à agir : je refuse l’austérité mais j’exige une gestion rigoureuse des deniers publics. Je privilégie les actions de fonds à celle des coups médiatiques. Je veux être à l’écoute des attentes sans pour autant succomber à une pratique de la politique des sondages d’opinion. Dans tous les cas, nous veillerons à maintenir une section d’investissement conséquente : elle est synonyme d’aménagement du territoire, de soutien à l’économie régionale, de levier à l’activité et à l’emploi. Pour maintenir le modèle social qui est le nôtre, il convient de préserver un juste équilibre entre développement social et développement économique : il ne peut y avoir de solidarité sans activité, il ne peut y avoir d’Avenir sans création de richesses. »

Publié le 11 septembre 2015.

Avec le Pas-de-Calais, la rentrée du bon pied !

Ce mardi 1er septembre, Michel Dagbert, Président du Département, s’est rendu dans quatre établissements pour « prendre le pouls de la reprise ». Entouré de collègues élus – notamment de Blandine Drain, Vice-présidente chargée de l’éducation – , il a répété à l’envi que la collectivité travaille 365 jours par an pour la jeunesse des neuf territoires : « Les 125 collèges sont prioritaires. Nous veillons à ce qu’ils soient parfaitement entretenus, modernisés afin qu’ils offrent aux quelque 64 000 élèves les meilleures conditions d’apprentissage. »

– Direction tout d’abord le collège Blaise-Pascal de Mazingarbe qui accueille 425 élèves. Michel Dagbert a assisté aux premiers pas dans l’enceinte des jeunes de sixième. 126 enfants – impressionnés par « le monde des grands » – qui vivront dans les prochains mois la modernisation programmée des lieux : quatre nouvelles salles de classe et une salle de réunion vont être créées, le réfectoire va être restauré et le plateau sportif sera complètement revu.

– Cap ensuite sur le collège Le Trion de Samer (550 élèves) où le Président a coupé le ruban tricolore saluant l’arrivée d’un tout nouveau restaurant scolaire. Lumineux et superbement conçu, l’équipement va recevoir quotidiennement 400 demi-pensionnaires. Sa construction a nécessité un investissement de 2,8 millions d’euros. Les élus de l’Assemblée départementale auront l’occasion de revenir dans l’établissement puisque d’autres travaux y sont programmés : nouveau centre de documentation et d’information, salle polyvalente, espaces d’activités dédiés aux clubs, foyer pour les élèves, etc.

11935001_1632569600314288_2857878830553717169_n

– Retour dans les terres pour le troisième rendez-vous de la « tournée ». Et quel rendez-vous ! Michel Dagbert a inauguré la métamorphose du collège Frédéric-Joliot-Curie de Calonne-Ricouart. Entièrement reconstruit sur site (les travaux ont débuté en juillet 2012), pourvu de ce qui se fait de mieux en matière d’outils éducatifs, l’établissement s’étale sur 5 500 m², peut accueillir 540 élèves, dispose d’une demi-pension en capacité de délivrer 380 repas par jour, est équipé de toitures végétalisées, de capteurs solaires pour la production d’eau chaude, etc. Le Département y a investi 18 millions d’euros.

– Enfin, c’est au collège Albert-Camus de Bruay-la-Buissière que la rentrée scolaire de Michel Dagbert s’est terminée. Là encore, quelle restructuration ! Des bâtiments construits en 1965, seuls les murs subsistent. Pour le reste, tout a été transporté dans le 21e siècle ! L’équipe pédagogique en place le compare à un « petit campus universitaire ». Elle a raison ; avec ses quatre « ailes » (pour une superficie totale de 5 350 m²), son grand espace arboré, sa spécificité « tout en rez-de-chaussée », l’ensemble a vraiment fière allure. Les 360 élèves remercient le Département qui a mis la main à la poche à hauteur de 10 millions d’euros.

A l’heure de conclure, Michel Dagbert a aussi fait ses comptes : « Quatre collèges visités, plus de 30 millions d’euros investis pour la jeunesse et son épanouissement, autant d’argent injecté dans l’économie départementale ». Et rebondissant sur les demi-pensions inaugurées quelques heures plus tôt, il a déclaré : « Le Conseil départemental est le premier restaurant du Pas-de-Calais : 60 000 couverts tous les jours et près de 60 % des denrées qui y sont servies proviennent de la région ! »

Publié le 7 septembre 2015.